Le monde entier fait des efforts et s'améliore en matière de recyclage, en sollicitant moins les ressources naturelles et en créant moins de déchet.

Nous savons qu'il est important de recycler pour protéger l'environnement et réduire notre consommation de ressources naturelles, ainsi que les déchets que nous produisons et que nous ne pouvons plus réutiliser. Nous concevons nos véhicules à partir de pièces et matériaux réutilisables, que ce soit par le biais de leur retraitement pour une utilisation dans la chaîne de fabrication, de leur recyclage ou de leur utilisation pour un tout autre objectif, comme par exemple en guise source d'énergie alternative.

La loi européenne nous demande de nous assurer que nos véhicules soient recyclables à 85 % au moins et récupérables à 95 %. Chez Toyota, nous allons encore plus loin en nous assurant que ce processus soit aussi simple et efficace que possible. Nous faisons appel à diverses initiatives, comme le marquage des pièces et la coopération active avec nos partenaires spécialistes, pour rechercher des méthodes de recyclage encore plus efficaces pour les véhicules de demain.

« Avant de dire qu'on ne peut pas, il faut essayer ».

Sakichi Toyoda, fondateur de Toyota

Lorsqu'un véhicule atteint sa fin de vie utile, une mise au rebut sans danger et efficace permet qu'il soit réutilisé, recyclé et récupéré au mieux.

Recyclage des véhicules

Nous recherchons des méthodes efficaces de recyclage de nos véhicules depuis les années 1970, c'est-à-dire depuis bien avant que la législation ne l'impose. La directive européenne actuelle oblige tous les fabricants de véhicules de recycler leurs modèles arrivés en fin de vie utile, lorsqu'ils sont accidentés, lorsqu'ils ne sont plus rentables ou quand ils deviennent impossibles à réparer.

Du fait de leur qualité bien connue, les modèles Toyota et Lexus peuvent potentiellement devenir très anciens. Depuis le 1er janvier 2015, 85 % de chaque véhicule doit être réutilisé ou recyclé. 95 % doit pouvoir être récupéré. Ce processus permet d'identifier les pièces pouvant être réutilisées, telles que les moteurs, les batteries, les alternateurs et les directions. Les fluides, gaz et autres matériaux et pièces sont collectés en toute sécurité et éventuellement recyclés. Les parties métalliques démontées sont souvent compactées et envoyées au déchiquetage.

Après ce processus, divers types de métaux sont extraits pour leur réutilisation, ne laissant qu'une quantité relativement faible de résidus. Afin d'encourager une mise au rebut responsable et efficace, nous avons mis en place des centres de désassemblage homologués dans toute l'Europe, où les modèles Toyota et Lexus sont recyclés. Pour en connaître l'emplacement dans votre pays et pour savoir comment votre véhicule sera recyclé, cliquez sur ce lien.

/
Processus de recyclage des véhicules en fin de vie
/
Les pneus usés sont des ressources de valeur pour l'industrie du ciment.
/
La cible de réutilisation et de recyclage des véhicules en fin de vie telle que définie par la Directive européenne 2000/53.

Nous recherchons constamment de nouvelles méthodes encore plus efficaces pour le recyclage de nos véhicules d'aujourd'hui comme de demain.

L'avenir du recyclage

À mesure que nous introduisons de nouvelles technologies et de nouveaux matériaux à nos véhicules, nous devons nous assurer d'être en mesure de conserver, voire d'améliorer leur traitement lorsqu'ils arrivent en fin de vie.

En réponse à l'augmentation des ventes de nos véhicules hybrides, nous avons déjà développé plusieurs initiatives mondiales au Japon, comme la création d'un réseau de recyclage pour les batteries en fin de vie. Nous avons également créé un système de recyclage véhicules à véhicules, ainsi que des technologies de désassemblage efficaces pour les aimants contenant du néodyme, du dysprosium et d'autres métaux rares. Ces initiatives sont également à l'étude pour l'Europe. Ainsi, Toyota va continuer de promouvoir des actions à la pointe de la technologie dans le domaine du recyclage.

Recyclage des véhicules hybrides Toyota

Nous avons travaillé avec le groupe Comet, spécialiste du déchiquetage des véhicules basé en Belgique, sur un projet à l'essai visant à mettre au rebut 150 prototypes de Prius Rechargeables utilisés dans le cadre d'un plan-pilote de leasing en Europe. Nous souhaitions ainsi mesurer l'efficacité du processus de recyclage dans son ensemble. L'expérience que nous avons acquise nous permettra de continuer à assurer un taux de 95 % de recyclage/récupération pour nos futurs véhicules.

Dépollution et désassemblage

La première étape du processus consiste en la dépollution. Il s'agit de supprimer tous les liquides, carburants et composants potentiellement dangereux, comme les batteries et les airbags. On ôte ensuite les parties pouvant être recyclées, comme les pneus et le pot catalytique. Le désassemblage continue par la suppression de la batterie hybride. Pour la Prius Rechargeable, la batterie de type lithium-ion utilise la même technologie d'alimentation qu'un smartphone ou un portable. C'est pourquoi nous la transmettons à notre partenaire spécialiste Umicore qui se charge de son traitement.

/
Un modèle Prius Rechargeable à l'essai préparé pour le recyclage.

Un désassemblage simplifié

Le désassemblage facile d'un véhicule qui a atteint sa fin de vie utile permet de réduire les émissions carbone au cours de son cycle de vie et assure un recyclage plus efficace de certains matériaux utiles qu'il contient. Nous concevons nos véhicule en pensant au moment où ils seront désassemblés. C'est pourquoi nous avons placé des rainures en forme de V sur la coque, à l'endroit où le tableau de bord est arrimé, afin qu'il soit plus facilement enlevé.

Nous marquons également certaines pièces d'un symbole Facile à désassembler, pour indiquer clairement par où elles doivent être démontées, puis stockées dans divers flux de recyclage. Vous trouverez des informations sur les meilleures pratiques de désassemblage sur le site de l'IDIS (International Dismantling Information System) (www.idis2.com).

/
/

Déchiquetage

Les carrosseries démontées passent dans de puissantes machines de broyage et de déchiquetage, qui les réduisent en petits fragments. Les matériaux ainsi déchiquetés sont ensuite traités afin de séparer les divers types de métaux et substances non métalliques, comme les plastiques et le verre. La plupart de ces matériaux peuvent être réutilisés dans toute une gamme d'applications industrielles. Nous avons même utilisé des plastiques récupérés de nos véhicules pour fabriquer des bancs de pique-nique pour nos maisons-mères européennes !

/
Site de recyclage du métal COMETSAMBRE à Châtelet, Belgique.
/

Technologies de traitement des résidus de broyage

L'essai-pilote sur le traitement des résidus de déchiquetage a permis d'obtenir un taux de recyclage de 91,2 % des matériaux et un taux de récupération de 96,9 %, énergie comprise. Ces résultats montrent que la cible totale de 95 % est réalisable. Ils ont pu être réalisés grâce à la recyclabilité intégrée de la Prius et à la qualité des technologies et équipements utilisés par le groupe Comet.

/
Site de recyclage des résidus de broyage COMETTRAITEMENTS à Châtelet, Belgique.
/
/
Le plastique issu de nos Prius Rechargeables à l’essai ont permis de fabriquer des bancs de pique-nique pour notre maison-mère de Bruxelles, en Belgique.
/
Nos essais de traitement des résidus de broyage ont permis d'atteindre un taux de réutilisation et de récupération de 96,9 %.

Nos batteries hybrides sont conçues pour durer au moins aussi longtemps que le véhicule. Au moment du recyclage, nous adoptons des méthodes sûres et responsables.

Recyclage des batteries hybrides

On nous demande souvent si nos batteries hybrides doivent être changées et si leur mise au rebut constitue un danger pour l'environnement. Toutes les batteries que nous utilisons sur nos véhicules hybrides sont conçues pour durer aussi longtemps que le véhicule lui-même, grâce aux systèmes de gestion intelligente qui assurent un fonctionnement homogène, années après années.

Lorsqu'ils arrivent en fin de vie utile, notre plan de reprise garantit leur traitement sûr et responsable. Actuellement, nous récupérons plus de 90 % de nos batteries en Europe via nos réseaux de détaillants, mais visons les 100 % sur l'ensemble de nos activités.

/
Bâtiment de recyclage des batteries Umicore, Hoboken, Belgique.

Partenaires de recyclage des batteries

Si les batteries hybrides que nous récupérons ne peuvent pas être réutilisées, comme par exemple en remplacement d'une autre batterie sur un autre véhicule ou comme unités autonomes de stockage d'énergie, nous travaillons avec deux sociétés de spécialistes hautement accrédités et approuvés, qui se chargent elles-mêmes du recyclage et de la mise au rebut.

SNAM, basé en France, est responsable de la gestion de nos batteries hybrides nickel-métal, utilisées dans la plupart de nos véhicules hybrides. Umicore, en Belgique, traite nos batteries lithium-lion, qui garnissent actuellement la Prius+ et la Prius Rechargeable. Ils utilisent les techniques de pointe les plus récentes afin de récupérer autant de matériaux que possible et de ne créer aucun dommage à l'environnement.

/
/
/
Indique le niveau minimum de l'efficacité de recyclage pouvant être atteint pour les batteries industrielles, en poids.
/

Nous investissons beaucoup pour nous assurer que les déchets produits par nos activités de fabrication soient collectés et recyclés, sans nuire à l'environnement.

Le recyclage dans le cadre de nos activités

Nous veillons à collecter tous les déchets produits par nos activités de fabrication afin de les traiter convenablement, sans nuire à l'environnement Le choix des méthodes de traitement adéquates est la clé de la réussite de cette démarche.

Toyota ne fait jamais de compromis en matière de qualité de ces processus, que ce soit pour le traitement de nos déchets ou le fonctionnement de nos lignes de production. Si les déchets peuvent être traités sur leur lieu de production, ils sont plus faciles à manier sur le lieu de recyclage.

Ainsi, les déchets plastiques sont triés en fonction de leur type et de leur couleur, pour que les équipes de notre partenaire, Green Metals, puissent les envoyer facilement en recyclage. Green Metals est une société du groupe Toyota qui soutient nos activités sur 21 sites mondiaux. Elle trie, traite et vent nos déchets métalliques et non métalliques et gère un programme de gestion de bout en bout des déchets.

/
/
/
Les eaux usées issues de nos processus de peinture sont par exemple utilisées dans des cimenteries.
/
Les boues de phosphates issues de nos processus de peinture sont par exemple utilisées dans des cimenteries.
/
Ferraille en vrac issue de notre atelier de presse chez Toyota Motor Manufacturing France.
/
Balles de ferraille soulevées par une grue magnétique. Toyota Motor Manufacturing France.
Politique des cookies sur www.toyota.be

Nous utilisons des cookies sur notre site pour vous proposer une navigation optimale. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Gestion des cookies