ROAD TRIP

La Norvège, terre d’aventure et d’émotions, en Toyota RAV4 Hybride

La splendeur brute de la Norvège ne laisse personne indifférent. Et certainement pas Johan Lolos, alias @lebackpacker, un photographe belge de renom qui parcourt le monde pour immortaliser sa beauté naturelle. Au volant du Toyota RAV4 Hybride, il arpente et quitte les sentiers battus pour vous montrer ce que notre Terre a de plus beau. Prêts pour le voyage ?   

La Norvège est un pays qui m’a toujours fait rêver. Elle est souvent comparée à la Nouvelle‑Zélande pour ses fjords majestueux, sa nature intacte et sa densité de population très faible (13,64 habitants/km2), il était évident qu’après mon année passée chez les kiwis, j’allais devoir me rendre au pays des Vikings dès mon retour en Europe

Mon endroit préféré sur Terre
La première fois que je m’y suis rendu, c’était en novembre de la même année, dans le cadre d’une mission reportage pour l’office de tourisme de Norvège. Le pays est immense, mais la chance a voulu que l’on m’envoie dans la région que je considère aujourd’hui être l’une de mes préférées, voire ma préférée au monde : les îles Lofoten.

À l’heure où j’écris ces lignes, j’ai déjà posé les pieds sur cet archipel à 3 reprises, et je me prépare déjà à y retourner une 4e fois l’hiver prochain. Mon récit d’aujourd’hui nous replonge un an en arrière, lorsqu’au début de l’automne 2016, j’ai décidé de passer un mois complet à explorer ce pays qui me fascine tant, au cours d’un road trip inoubliable.

Le bon équipement pour un road trip
Le départ a lieu le 8 septembre 2016. Non pas depuis Oslo ou une autre ville de Norvège, mais depuis Liège. Le RAV4 hybride que Toyota a mis à ma disposition et que j’ai eu l’habitude de conduire tout le printemps est fin prêt, et c’est avant que le soleil se lève que mon compagnon de route Julien et moi mettons les voiles vers notre première destination : Hirtshals, au Danemark.

L’avantage de partir en voiture, c’est que je peux la charger de provisions pour un mois plutôt que de devoir acheter ma nourriture en Norvège, là où tout coûte 2 à 3 fois plus cher.

Il nous aura fallu un peu plus de 10 heures de route pour rejoindre la pointe nord du Danemark, où nous embarquons sur le ferry qui nous emmènera de nuit à Stavanger, au sud-ouest de la Norvège. Le confort des sièges en cuir du RAV4 est une bénédiction, de même que le système GPS intégré qui me permet de m’orienter n’importe où en Europe sans avoir à recourir à mon smartphone (rappelez-vous, cela se passe en 2016, et le roam like at home n’existe pas encore).

Que l’aventure commence !

Des fjords au sud, des îles au nord
Le 9 septembre 2016 à l’aube, nous arrivons enfin en Norvège après quasiment 24 heures. L’heure de l’aventure a sonné. Au programme, deux semaines à parcourir les fjords du sud du pays avec Julien puis Steven, puis deux semaines à travers les îles du Grand Nord, au-delà du cercle polaire, avec mes compagnons Romain et Eskil, tous deux également photographes.

Le pays comptant plus de 1 000 fjords, il va évidemment falloir faire une sélection drastique, et c’est sans compter sur les nombreux lacs de montagne, tout aussi majestueux. L’idée de ce road trip est de randonner un maximum, mais aussi d’accéder à des endroits plus reculés du pays à l’aide du RAV4, qui reste malgré tout un SUV.

Johan Lolos, photographe belge amoureux de la splendeur brute de la Norvège, arpente le pays en Toyota RAV4 Hybride pour nous en révéler toute la beauté.

Camping sauvage autorisé !
L’une des raisons pour laquelle la Norvège fait partie de mes endroits préférés est qu’il est parfaitement légal d’y camper n’importe où dans la nature, à la seule condition d’être à 150 m de l’habitation la plus proche. Ce droit d’accès à la nature, appelé allemannsretten en norvégien, fait partie de la Constitution depuis 1957 et inclut même les propriétés privées (sauf zones cultivées). Plus aucune excuse donc, je passerai un maximum de nuits sous ma tente, bien au chaud dans mon sac de couchage, et sans risquer de me faire verbaliser pour camping sauvage !

Nous passons une semaine avec Julien à grimper les sentiers les plus connus de la région, comme Preikestolen ou Trolltunga et ses 22 km de marche, et plus les jours passent, plus nous avançons vers le nord. Notre véritable coup de cœur a lieu dans la région de Flåm, notamment grâce à la beauté de l’Aurlandsfjord et du très étroit Nærøyfjord. Nous y passons 2 jours tellement c’est beau et relaxant, loin des touristes.

Pour l’anecdote, c’est là que se trouve le plus long tunnel routier du monde, le tunnel de Lærdal, d’une longueur de 24,5 km. Nous l’avons emprunté 3 fois, autant dire que ça n’a pas vraiment été une partie de plaisir, et qu’il valait mieux ne pas être claustrophobe !

Johan Lolos, photographe belge amoureux de la splendeur brute de la Norvège, arpente le pays en Toyota RAV4 Hybride pour nous en révéler toute la beauté.

Survoler un glacier en hélicoptère
Julien doit repartir en France, je le dépose donc à l’aéroport de Bergen, deuxième ville du pays, et en profite pour récupérer Steven qui passera cette nouvelle semaine en ma compagnie. Nous mettons directement le cap vers le parc national de Jostedalsbreen, où se situe notamment le plus grand glacier d’Europe continentale. Non loin de là, nous avons pris une nuit en maison d’hôtes, et sommes accueillis par un jeune couple de fermiers qui nous font une démonstration de ce qu’est l’hospitalité norvégienne.

En toute franchise, je n’ai jamais été aussi bien reçu de toute ma vie. La cerise sur le gâteau de cette expérience avec ces deux Norvégiens arrive lorsque le propriétaire, en pleine formation pour devenir pilote d’hélicoptère, même s’il a déjà toutes les connaissances requises, nous invite à voler durant une demi-heure afin de pouvoir observer le glacier de plus près.

Plus que l’expérience elle-même, c’est surtout le côté inattendu de la chose qui rend ce moment inoubliable et quasi incroyable ! Quoi qu’il en soit, c’était évidemment une occasion en or pour ramener des photos uniques, même si la lumière était loin d’être idéale.

Johan Lolos, photographe belge amoureux de la splendeur brute de la Norvège, arpente le pays en Toyota RAV4 Hybride pour nous en révéler toute la beauté.

Des fjords, des parcs naturels et des plateaux montagneux
Steven et moi poursuivons notre périple vers le nord. Nous campons une nuit au bord du lac Lovatnet, puis allons explorer la région de Hjørundfjord, l’un des plus longs fjords de Norvège, avant de prendre un petit ferry qui nous emmène au plus célèbre des fjords du pays : le Geirangerfjord.

Plus que le fjord lui-même, qui est bien évidemment bondé de touristes, ce sont surtout les parcs naturels et plateaux montagneux environnants qui m’émerveillent. Nous sommes à la mi-septembre et les couleurs d’automne sont déjà bien installées en Norvège, alors qu’en Belgique elles commencent à peine, tout doucement, à faire leur apparition.

Après deux semaines passées dans la région des fjords, mon coup de cœur va sans aucun doute à la région des Alpes de Romsdal, entre Romsdalfjord et Geirangerfjord. Un plateau coloré, au relief tranchant, et jonché de plusieurs lacs d’une couleur sans pareille. Nous n’avons pas pu résister à l’idée d’y passer une nuit en tente pour clôturer notre séjour dans cette région.

Johan Lolos, photographe belge amoureux de la splendeur brute de la Norvège, arpente le pays en Toyota RAV4 Hybride pour nous en révéler toute la beauté.

En route vers le Grand Nord !
Après avoir emprunté la fameuse Atlantic Road et ses innombrables ponts reliant îles et récifs entre Eide et Kristiansund, je dis au revoir à Steven et embarque enfin pour le Grand Nord ! Plutôt que de longer 1 100 km de côte en voiture jusqu’aux îles Lofoten, je décide de prendre le navire express côtier Hurtigruten jusqu’à Stamsund.

Au-delà du cercle polaire
La traversée dure 41 heures, ce qui me permet de me relaxer et de profiter du paysage changeant. Les températures chutent et les heures d’ensoleillement diminuent. Je viens bien de passer le cercle polaire arctique à 66° 33’, et je suis de retour dans ces îles que j’aime tant après quasi un an : les Lofoten !

Là, je suis rejoint par mes deux bons amis Romain, rencontré en Nouvelle-Zélande, et Eskil, Norvégien que j’avais rencontré en Jordanie un an auparavant. Ensemble, nous allons passer deux semaines à parcourir les îles Lofoten, Vesterålen et de Senja. Nous mettons directement le cap sur Reine, un petit village de pêcheurs mondialement renommé pour sa beauté et sa localisation unique, pris entre la mer de Norvège et l’océan Atlantique. Nous y passons 3 nuits et utilisons cette base pour explorer les principales îles Lofoten.

Johan Lolos, photographe belge amoureux de la splendeur brute de la Norvège, arpente le pays en Toyota RAV4 Hybride pour nous en révéler toute la beauté.

Des îles uniques chargées d’émotion
Pourquoi suis-je si émerveillé à chacun de mes passages sur ces îles ? Elles sont tellement uniques, tellement belles et spectaculaires. Jamais auparavant je n’avais vu de telles montagnes aiguisées, en telle harmonie avec la mer. C’est comme si elles en sortaient littéralement. Pour profiter d’une meilleure vue sur Reine, nous grimpons au sommet du Reinebringen.

Une fois là-haut, je suis sans voix. Comment un tel paysage est-il possible ? Décidément, ces îles ont vraiment un effet sur moi ! Je suis heureux de partager ce voyage avec Eskil, qui connait cette région comme sa poche. Il nous emmène dans une petite cabane de pêcheur au village de Bunesfjord.

Pour y accéder, comme d’habitude, on doit prendre un petit ferry, qui s’apparente cette fois plus à un bateau-taxi. Impossible d’y emmener le RAV4 ; de toute façon, il n’y a pas de route là où nous allons. Une fois arrivés sur place, pas le temps de profiter du calme de la plage que nous chaussons nos bottines de randonnée et nous mettons en marche pour grimper le fameux Helvestinden, d’où nous aurons une vue imprenable sur la magnifique plage de Bunes aux allures caribéennes.

Après 3 heures de marche, nous arrivons au sommet alors que le soleil vient tout juste de se coucher. Malgré le manque de lumière, je n’en crois pas mes yeux. Nous sommes dans l’Arctique, et l’eau des plages environnantes affiche des couleurs turquoise, bordées de sable blanc. Kvalvika Beach, que nous visiterons le lendemain, ne dérogera pas à la règle. Je suis tout simplement émerveillé. C’est sûr, il n’y a pas plus bel endroit que les îles Lofoten. Je reviendrai !

Johan Lolos, photographe belge amoureux de la splendeur brute de la Norvège, arpente le pays en Toyota RAV4 Hybride pour nous en révéler toute la beauté.

L’aurore boréale, un spectacle incroyable !
Cela fait déjà 3 semaines que je parcours les routes norvégiennes à bord du Toyota RAV4, en compagnie d’amis rencontrés lors de précédents voyages. Plus que quelques jours avant le retour en Belgique, mais avant cela il me reste de nouvelles îles à explorer : deux jours dans l’archipel des Vesterålen et 3 jours sur l’île de Senja, la deuxième plus grande île du pays.

Notre première nuit de camping dans les Vesterålen me rappelle directement que nous sommes dans de hautes latitudes. Non pas qu’il fasse froid, mais cette nuit-là, le ciel a décidé de s’éclairer de mille feux, comme il l’avait déjà fait quelques semaines auparavant lors de mon voyage en Islande. Les aurores boréales ! Quel spectacle incroyable ! Je ne m’en lasserai jamais. J’ai pu les observer en Islande, en Norvège, en Finlande, au Canada et en Nouvelle-Zélande (aurores australes), et je retrouve à chaque fois la même émotion et excitation.

Mais ma plus grande joie est d’observer quelqu’un qui les découvre pour la première fois de sa vie. C’était le cas de Romain. Comme mon cousin Jérémy un mois plus tôt en Islande, Romain n’arrivait pas à contenir son enthousiasme. Il dansait, riait, criait, pleurait. J’ai beau tenter de décrire ce moment, c’est impossible. Je souhaite réellement à tout le monde de le voir un jour, et d’être en bonne compagnie pour partager cet instant. Ma première fois a été et reste sans aucun doute l’un des moments les plus puissants et inoubliables de ma vie.

Johan Lolos, photographe belge amoureux de la splendeur brute de la Norvège, arpente le pays en Toyota RAV4 Hybride pour nous en révéler toute la beauté.

Ma plus grande joie est d’observer quelqu’un qui découvre les aurores boréales pour la première fois de sa vie.

L’ultime randonnée
Après cette courte nuit, nous reprenons la route tous les trois et parvenons à notre dernière destination : Senja. Malheureusement, et pour la première fois de tout le voyage, la météo n’est vraiment pas clémente et nous oblige presque à rester enfermés toute la journée dans notre maison d’hôtes. Assoiffés d’une dernière aventure, nous enfilons nos vêtements de pluie et tentons une ultime randonnée, celle qui nous donnera le meilleur point de vue de la montagne Segla, qui signifie voile en norvégien.

L’arrivée est saisissante. Mieux vaut ne pas avoir le vertige car au sommet, nous tombons nez à nez avec une falaise verticale qui plonge directement dans le fjord, 500 m plus bas. Contents de nous, nous retournons vers la voiture et replions bagage pour une dernière soirée tous les trois.

Demain, Eskil et Romain prendront chacun l’avion qui les ramènera chez eux, tandis que, pour ma part, j’embarquerai à nouveau sur le Hurtigruten pour une traversée de 64 heures cette fois, qui m’emmènera de Finnsnes, à l’entrée de Senja, jusqu’à Molde, 1 300 km plus au sud. De là, il me faudra encore rouler 7 heures jusqu’à Oslo, d’où je prendrai un ultime ferry jusqu’à Kiel en Allemagne (traversée de 12 heures). Enfin, de Kiel, je ne serai plus qu’à 6 heures de route de Liège, où j’arriverai le 7 octobre en soirée, après exactement un mois à parcourir les routes norvégiennes.

Un immense merci à Toyota pour leur soutien et leur aide dans l’aboutissement de ce projet que j’avais en tête depuis ma toute première visite dans les Lofoten, fin 2015.


Pour des nouvelles mensuelles de son voyage, gardez un œil sur www.toyota-europe.com

Suivez Johan Lolos
www.instagram.com/lebackpacker
www.instagram.com/johanlolos 
www.facebook.com/jlolos

Toyota

Toyota

Le Toyota RAV4 est également disponible en 2.0 Valvematic AWD (6 M/T ou Multidrive S) et 2.0 D-4D 2WD (6 M/T).

Découvrez tout sur la Toyota RAV4 Hybride

En savoir plus sur Toyota

Politique des cookies sur www.toyota.be

Nous utilisons des cookies sur notre site pour vous proposer une navigation optimale. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Gestion des cookies