ZEN

Le saké, ou la culture japonaise dans un verre

On dirait que nous sommes tous devenus des poètes, créateurs de haïkus ; notre amour pour le Japon transcende toutes les frontières. Tandis que les Japonais, pour leur part, ont succombé à nos bières belges, de notre côté, après avoir découvert les ramen, nous apprécions désormais aussi de siroter avec élégance un verre de saké Konishi au restaurant. Maîtrisé et élégant mais, en même temps, explosif et savoureux.

À présent que le monde devient, petit à petit, un village, il semble que les influences japonaises s’immiscent rapidement dans notre quotidien. Des bars à ramen apparaissent de toutes parts, et plus besoin d’aller « chez le Japonais » pour boire du saké. En effet, le saké s’est fait une place à lui sur la carte du monde gastronomique. Subtil et élégant, cet alcool de riz japonais fait son entrée dans les plus grands restaurants occidentaux. Les chefs apprécient la saveur raffinée, l’élégance et l’histoire de cette boisson, qui renferme en elle toutes les facettes de la culture japonaise.

C’est fort !

Le saké a la réputation d’être une boisson très forte, dont on peut vite avoir bu le petit verre de trop... Pourtant, son titre, 15 à 17 %, n’est pas particulièrement élevé. Un vin classique flirte déjà avec les 12 %. Peut-être est-ce notre méconnaissance de cette boisson ou le mystère qui l’entoure qui nous rend si spéculatifs à son sujet. En effet, le saké, tout comme le vin et la bière, est produit par fermentation. Le riz ne contient naturellement aucun sucre, mais de l’amidon, qui est transformé en sucres sous l’influence du koji (un champignon cultivé). À leur tour, ces sucres sont ensuite transformés en alcool par l’adjonction de levure.

« Les chefs apprécient la saveur raffinée, l’élégance et l’histoire de cette boisson, qui renferme en elle toutes les facettes de la culture japonaise. »

Konishi

Si nous parlons du saké en Belgique, nous devons immanquablement évoquer Konishi. Konishi est l’une des plus anciennes brasseries de saké du Japon. L’histoire de cette entreprise familiale remonte à 1550, et la brasserie est, aujourd’hui, entre les mains de la 15e génération ! La méthode et le processus de production sont restés traditionnels, et chaque saké de l’éventail qu’elle propose possède sa saveur et son caractère uniques. Konishi fait ainsi partie des meilleurs producteurs de saké au monde.

Neige blanche

Mais d’où vient cette renommée mondiale ? Eh bien, Konishi réunit, dans un verre, tout ce qui fait la culture japonaise : la sobriété, la perfection, l’élégance. Mais aussi tout un monde de saveurs et une production artisanale. La marque maison, Shirayuki, littéralement « neige blanche », se base sur une tradition familiale et une technique de brassage séculaire. Le saké est brassé à l’eau pure du mont Rokko, situé près de la ville de Kobe. Ce saké convient à merveille pour la préparation de délicieux cocktails.

Le Konishi Silver arbore un caractère plus moderne, et même son goût est plus contemporain. Ce saké frais et léger, aux touches subtiles de fleurs et fruits, est encore meilleur lorsqu’il est bu frais. Il s’accorde parfaitement avec des plats occidentaux légers, et a remporté successivement 3 médailles d’or aux Fine Sake Awards, au Japon. Son petit frère doré se sent comme un poisson dans l’eau dans un verre à vin et possède de nombreuses qualités gastronomiques.

East meets West

Comment le saké de Konishi est-il parvenu jusqu’à nous ? Pour le savoir, il nous faut revenir en 1988, lorsque Konishi s’est lancée dans l’importation de bières spéciales belges (dont la Gouden Carolus) au Japon. La relation personnelle qui unit la Brasserie Het Anker et Konishi, deux entreprises familiales, mais aussi la confiance en la grande qualité des produits de chacune, ont abouti à une nouvelle collaboration. La distribution de saké japonais de qualité en Belgique était lancée.

Food pairing

Avant, le saké se buvait uniquement en accompagnement de sushis ou sashimis. Ce n’est que récemment, depuis quelques années, que les chefs occidentaux savent aussi l’apprécier et que les restaurants et bars tendance osent ajouter à leur carte cette boisson aux multiples facettes. Ainsi, le classique Shiruyaki, par exemple, s’accorde à merveille avec des ragoûts, du magret de canard rôti, ou même du couscous aux légumes grillés. Si ça, ce n’est pas de la fusion !

Le saké vintage évoque le sherry et les fruits mûrs et conclut admirablement un repas. Il est délicieux en accompagnement de chocolat, fruits secs, ou de fromages faits ou bleus. Oui, le saké, subtil et maîtrisé, mais aussi explosif et puissant, est en pleine ascension. La culture japonaise dans un verre !

Découvrez ici les sakés de la brasserie Konishi

En savoir plus sur Toyota

Politique des cookies sur www.toyota.be

Nous utilisons des cookies sur notre site pour vous proposer une navigation optimale. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Gestion des cookies