Mirai : 0 % d’émissions. 100 % visionnaire.

Découvrez des propriétaires de Mirai européens

Fidèle à son esprit novateur et visionnaire, Toyota lance le premier modèle hybride produit en série en 1997 et poursuit sa révolution en présentant la futuriste Mirai propulsée à l’hydrogène en 2014. La Mirai entièrement électrique, dont le succès n’a pas faibli depuis son lancement, ne nécessite aucun rechargement. Sa pile à combustible unique génère l’électricité dont elle a besoin, sans aucune émission.

Tandis que la vision qu’elle incarne séduit de plus en plus de conducteurs, la Mirai révolutionne notre façon de conduire en démontrant que l’hydrogène n’est plus une éventualité lointaine et que le futur a déjà commencé... Nous avons rencontré certains des premiers propriétaires de Mirai afin de comprendre leur vision de l’avenir en termes de mobilité et de découvrir comment la technologie de la Mirai nous rapproche un peu plus de la société de l’hydrogène.

La Mirai abrite en son cœur une technologie avant-gardiste d’exception adaptée aux besoins de clients aux profils très différents: qu’il s’agisse de fervents adeptes de l’énergie renouvelable, de professionnels œuvrant à la construction d’une infrastructure pour l’hydrogène, de conducteurs qui utilisent la Mirai dans le cadre de leur vie quotidienne ou d’une maman qui élève la prochaine génération d’écologistes.

Birgit Liodden est la toute première propriétaire privée de Mirai en Norvège. Écologiste passionnée, elle a décidé de contribuer à la résolution du problème de la pollution à Oslo en adoptant la technologie hydrogène et en utilisant la Mirai au quotidien.

Robert Döring est directeur de la politique publique chez Enertrag, l’une des plus grandes entreprises européennes du secteur de l’énergie renouvelable. Tout comme son entreprise s’affirme en tant que pionnière de son domaine d’activité, l’adoption de la Mirai comme véhicule professionnel s’inscrit dans le même esprit au travers de la technologie de pile à combustible avant-gardiste sur laquelle elle repose.

Ulrika Lindahl est gestionnaire de projets et experte en développement pour la municipalité de Mariestad, une ville suédoise qui investit massivement dans l’infrastructure renouvelable : 2 établissements préscolaires sont intégralement alimentés par des cellules solaires et de l’hydrogène, et par un parc de panneaux solaires connecté à un système énergétique combiné à une station de pile à combustible.

Nicolas Iwan est le directeur général de H2 Mobility, une initiative visant à construire une infrastructure pour l’hydrogène en Allemagne. Le fait de conduire une Mirai aide Nicolas à défendre sa cause et à démontrer que non seulement l’hydrogène fonctionne, mais qu’il représente également l’avenir de la mobilité.

Jacob Krogsgaard est l’un des fondateurs de H2 Logic. La société appartient désormais au groupe NEL Hydrogen qui intervient dans la construction de stations à hydrogène. La conduite d’une Mirai est parfaitement adaptée aux activités professionnelles de Jacob. C’est également le véhicule qu’il utilise au quotidien puisqu’il s’agit d’une voiture confortable, fiable et respectueuse de l’environnement. En réalité, Jacob a déjà parcouru plus de 77 000 kilomètres au volant de sa Mirai.

Cookies sur le site web Toyota

Nous utilisons des cookies sur notre site Web pour vous fournir un meilleur service. Si cela vous convient, continuez à utiliser le site Web comme d'habitude, ou découvrez comment modifier les paramètres de vos cookies ici.

Confirmez vos préférences en cochant la case si vous êtes d'accord ou désélectionnez si vous n'êtes pas d'accord:

OK